AGORA VOX Cuba : Eduardo Cardet 3 ans de prison Par Alain Roumestand

AGORA VOX

Aujourd’hui Eduardo Cardet, médecin de 47 ans, coordinateur du même M.C.L.( Mouvement Chrétien de Libération) est en prison. Condamné à 3 ans d’enfermement pour attentat à l’autorité. Tous les appels possibles ont été faits. Ses soutiens n’ont plus le droit de faire appel en ce 5 juillet. Il doit être muté dans une ferme de travail forcé. En prison pour un délit de droit commun il est pris en charge par les officiels de la Sécurité de l’Etat.

En septembre 2013 je rencontrais la veuve d’Oswaldo Paya décédé en juillet 2012 dans un accident de la route. Elle dénonçait les autorités cubaines et demandait une enquête pour déterminer les causes exactes de la mort de son mari.

En 1988 Oswaldo Paya lançait à Cuba le Movimiento Cristiano Liberacion (M.C.L.). 10 ans plus tard il se lancait dans le Proyecto Varela, du nom d’un prêtre ayant lutté pour l’indépendance de Cuba. Il demandait simplement la liberté politique, l’amnistie pour les prisonniers politiques et une réforme constitutionnelle.

Paya recevra en 2002 le prix Sakharov de la liberté de pensée.

Aujourd’hui Eduardo Cardet, médecin de 47 ans, coordinateur du même M.C.L.( Mouvement Chrétien de Libération) est en prison. Condamné à 3 ans d’enfermement pour attentat à l’autorité. Tous les appels possibles ont été faits. Ses soutiens n’ont plus le droit de faire appel en ce 5 juillet. Il doit être muté dans une ferme de travail forcé. En prison pour un délit de droit commun il est pris en charge par les officiels de la Sécurité de l’Etat.

Qu’a-t-il fait pour être affublé de l’appellation “haute dangerosité” ? Etant un des vice-présidents de l’O.D.C.A. (Organizacion Democrata Cristiana) qui regroupe 23 partis chrétiens démocrates,il a été arrêté par des agents de la Sécurité de l’Etat cubain, le 30 novembre 2016 à son domicile à Velasco, province d’Holguin dans l’est de l’île.

Le 28 novembre dans une interview diffusée par une radio madrilène, il avait affirmé que Fidel Castro était contesté, que le peuple cubain le rejetait et que le deuil national à la suite de la mort du lider cubain avait été imposé aux cubains. Liberté d’expression, qui dans une démocratie ordinaire ne porterait à aucune conséquence.

Son procès s’est ouvert le 3 mars 2017 et il est condamné le 20 mars sur réquisition du procureur, à 36 mois de prison ferme, pour agression d’un représentant de l’état au moment de son arrestation, pour attentat contre les forces de l’ordre public, scandale et désordre public.Sa condamnation lui est signifiée à la prison de Holguin. Sa belle-mère Marlenis Leiva et sa femme Yaimaris Vecino parlent de parodie de procès et d’une condamnation acquise d’avance.

Aucune réaction officielle ni du gouvernement, du ministre concerné, ni des médias d’état.

Dans des affaires similaires le régime préfère traiter les dissidents de “groupes de mercenaires manipulés par des intérêts étrangers”. Ce qui est sans aucun doute la critique faite à l’encontre de Cardet qui s’était rendu aux USA à Miami pour une rencontre avec des militants de son mouvement , le M.C.L.

Escribir comentario.




*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word


*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

Buscar

Archivo

Temas